◘ ARCHÉOLOGIE, PATRIMOINE, ASSOCIATIONS CULTURELLES, ARTS, EXPOSITIONS : N° 1 (AOÛT 2016)

ASSOCIATIONS CULTURELLES

leurs activités, leurs conférences, leurs publications

 

contacts: allier-infos@sfr.fr

Cercle généalogique et héraldique du Bourbonnais :

Généalogies bourbonnaises et du Centre (Moulins), n° 150, juin 2016 :

crbst_genealogiesbourbonnaisesetducentre • Assemblée générale du Cercle généalogique et héraldique du Bourbonnais, 23 avril 2016 – Carnet de guerre de Fernand Méténier – A propos de la fondation de trois sociétés en 1845 : les débuts du mouvement associatif en Bourbonnais dans la première moitié du XIXe siècle (M. Sarazin) – Conscription, désertion, au temps de l’Empire (Raymond Lacroix). – Fonds des Gozis (nouveaux dossiers) – Familles bourbonnaises – A travers les registres paroissiaux. – Nos quartiers bourbonnais.

Azi la Garance:

La Feuille de Garance  (Broût-Vernet)-  n° 38, juillet 2016:

100px-Blason_de_la_ville_de_Broût-Vernet_(03).svg• Editorial (Jean-François Glomet) – Vie de l’association – Bibliographie – Le tambour d’Azi la Garance – Journée du patrimoine bourbonnais (Alain Malglaive) – L’histoire version numérique et poterie (Ph. Richard) – Les implantations de l’abbaye de Mozac dans la basse vallée de l’Andelot (Ph. Carré) – Les églises de Saint-Didier et de Loriges (Philippe Carré) – Eugène Roche, tuilier à Broût-Vernet, élu de la commune de Saint-Pont, invité du Président de la République (J. F. Glomet) – L’histoire d’un pont (H. Chassin) – Famille(s)) James à Broût-Vernet (J. F. Glomet) – La cavalcade a fêté ses 80 ans (Ph. Richard)

Les Amis de la forêt de Tronçais:

Tronçais, les Amis de la forêt de Tronçais – Bulletin  n° 61 –  année 2016:

• Le mot du président (Philippe Magne) – In mémoriam Philippe Gillard – Gestion de la forêt (L. Nicolas) – Plan paysage à Tronçais (E. Magnien) – Le Clitopile petite Tronçaisprune (J.M. Martin) – Opération LIDAR en forêt de Tronçais (L. Laüt) – En attendant le brame (J. J. Limoges) – Quelques nouvelles des arbres remarquables de Tronçais (Y. Le Jean) – A propos de la circulaire du 11 novembre 1824 (Alain Macaire) – Les sources de l’histoire de Tronçais aux Archives du Cher (Philippe Goldman) – La sylviculture à la conquête de la planète (M. J. Lionnet) –  Guide du touriste en forêt de Tronçais et ailleurs (Philippe Magne) – Église Saint-Eloi de Vitray ( Jean-Yves Bourgain) – Vie de la Société, chêne François Péron, …

Société scientifique du Bourbonnais:

sl_Revue◘ Revue scientifique du Bourbonnais Année 2015 (paru en 2016):

• Le verger du Vernet (Allier), conservatoire d’espèces locales oubliées, 2013 : 20ème  anniversaire de sa création (R. Bonnabaud) – Donacies (coléoptère chrosomélides) du centre de la France, contribution à l’inventaire (M. Bonnet, et al.) – Compte-rendu de réunions de laSociété scientifique du Bourbonnais).

Revue d’Auvergne

 ◘ Le n° 917 de la Revue d’Auvergne,  2015/4  s’intitule : L’archéologie antique et médiévale au département d’histoire de l’art et d’archéologie : élaborer et transmettre, points de vue et pratiques croisées à l’université Clermont Auvergne. Coordonné par Bruno Phalip, ce volume contient des articles de: C. Breniquet, F. Colas-Rannou, Br. Phalip, G. Stence, Laura Foulquier, D.Martinez,David Morel, Marie Charbonnel, Arlette Maquet, Nicolas Reveyron,Stéphanie-Diane Daussy, Dominique Sarassé.

► Les Amis de Pierre Brizon

 ◘  Les Amis de Pierre Brizon et des monuments pacifistes et républicains de l’Allier poursuivent leurs actions afin de mieux faire connaître le rôle  du député Pierre Brizon (1878-1923) durant la première guerre mondiale. Le 24 juin  1916, avec ses amis députés Alexandre Blanc et Jean-Pierre Raffins-Dugens, il avait refusé de voter les crédits de guerre, au nom de l’idéal pacifiste, alors que les combats de Verdun faisaient rage. Au cours de l’année, un hommage républicain devrait lui être rendu, autour de la statue du Génie offrant la concorde au monde, érigée en 1904 à Vichy. L’autre grand chantier sera la poursuite des efforts  pour mobiliser, derrière Franchesse, commune natale de Brizon, les communes bourbonnaises afin d’obtenir la réhabilitation officielle des 639 soldats « fusillés

Pierre Brizon, pacifiste convaincu
Pierre Brizon, pacifiste convaincu

pour l’exemple ». 41 d’entre elles se sont déjà engagées pour cette cause et un monument dédié au souvenir de ces « martyrs des va-t-en guerre » est en projet. L’association lui a dores et déjà réservé 500 €. Elle  compte aussi poursuivre son hommage aux victimes du coup d’état du 2 décembre 1851, autour du monument érigé à Lapalisse. Enfin, 2017 verra la célébration du centenaire des mutineries  sur le front et de leur répression, côté français et côté allemand. Les Amis de Pierre Brizon qui comptent une soixantaine d’adhérents bourbonnais, sont présidés par Olivier Mathieu. Bernard Brizon, petit fils du député, en est le président d’honneur.

LAFLOQUE Claudius
Claude LAFLOQUE (1879-1954)

► À propos de la Grande guerre et de ses victimes…Trois soldats originaires de l’Allier avaient été fusillés à Vingré (Aisne) en décembre 1914 pour « abandon de poste en présence de l’ennemi » alors qu’ils avaient simplement  exécuté un « ordre de repli ». Le jugement qui les avait condamnés fut cassé par la cour de Cassation en 1921 grâce à l‘action du Vichyssois Claude Lafloque, leur camarade de tranchée. C’est en présence de descendants de ces soldats qu’une plaque a été dévoilée le matin du 14 juillet, par le Souvenir français dans la rue de Vingré à Vichy (à proximité du monument de la République).

► Grande guerre, bis…La communauté de communes Pays saint-pourçinois a ouvert en novembre 2015 à Fleuriel  un musée d’un nouveau genre, l’Historial du paysan soldat. L’exposition permanente présente une approche chronologique du paysans dans la  Grande Guerre. L’exposition temporaire met à l’honneur l’artisanat de tranchées. Elle montre comment, à partir de matériaux récupérés sur le front, les poilus fabriquaient des objets utilitaires et/ou artistiques.

PATRIMOINE

 

Patrimoine bourbonnais – patrimoine d’avenir…

◘ Lors de sa première réunion au château de Chareil-Cintrat, Xavier de Froment, président de la nouvelle association  Patrimoine bourbonnais – patrimoine d’avenir, PBPA  en a rappelé le premier objectif : « Mettre en avant la force économique que représente le patrimoine » (association PBPA, 7, rue de la Vigerie, 03350 Saint-Pourçain-sur-Sioule).

► À propos du château ducal de Moulins…

◘  Célia Condello a soutenu à l’université Lyon II,le 8 avril 2016, une thèse préparée sous la direction du Pr Élisabeth Chalmin-Sirot : Le château ducal de Moulins (Allier) de Louis II de Bourbon à Anne de France : étude historique et archéologique d’une résidence princière (XIVe-XVIe siècles)

moulins001

◘ Ce château, s’il a subi diverses destructions,comporte aujourd’hui encore des éléments qui méritent d’être étudiés de près,afin de restituer son état initial. La première campagne de construction fut amorcée par le 3ème  duc de Bourbon Louis II à la toute fin du XIVe siècle, la tour maîtresse « Mal Coiffée » étant datée par dendrochronologie vers 1399-1400. Un 2ème  chantier d’agrandissement débuta après 1488,commandité par le duc Pierre II de Beaujeu et son épouse Anne de France,sœur du roi Charles VIII, agrandissement terminé au tout début du XVIe siècle avec la construction d’un portique architecture Renaissance,très précoce en France. Cette thèse mêle l’histoire et l’histoire de l’art,mais part surtout d’une réflexion archéologique des bâtiments subsistants. C’est en cumulant et en confrontant ces diverses approches que l’étude a pu être la plus complète.

► Un film de 72 min. a été réalisé par : la Camera moulinoise, Bleu Ciel (Paris) et l’association Saint-Marc (Souvigny) sur le pèlerinage des 9 et 10 avril 2016 a l’église prieurale de Souvigny. Produit par le diocèse de Moulins, il est en vente : 10 € plus port 3,50 €

Vichy Desti/Nations, le magazine (publication annuelle de l’Office de tourisme) consacre son n° d’avril au patrimoine, un thème développé sur 146 pages  abondamment illustrées en couleur. Au sommaire:  villas – Les sources – le bel été de l’Opéra – Quartier de France – l’Aviron vichyssois, etc… 

Reflets d'allier► Le bimestriel Reflets d’Allier, bulletin gratuit du Conseil départemental de l’Allier est intitulé « Un été rythmé » (34 p.). C’est un agenda de l’été dans un département « où il est facile de remonter le temps grâce à une Histoire et un patrimoine particulièrement riche, indéniablement marqué par l’épopée des Bourbon, un département dynamique et vivant qui fourmille de festivals, de musées, de  « son et lumière » et de manifestations sportives… » selon le président  Gérard Dériot,

► En 2012, 16 villes thermales européennes s’étaient réunies pour proposer une candidature commune de classement au patrimoine mondial de l’Unesco ; seules, depuis mai 2016, 11 d’entre elles poursuivent cette démarche : Baden-Baden, Bad Ems, Bad Kissingen (Allemagne) ; Bath (Angleterre) ; Baden-bei-Wien(Autriche); Spa (Belgique)  ; Vichy (France) ; Montecatini (Italie) ; Karlovy-Vary, Frantiskovy Lazne et Marianski Lazne (Tchéquie). Une candidature pourrait être présentée en janvier 2018

Sancerre demande l’inscription de son site à l’Unesco. Plus connu pour ses vins que pour son site, le village berrichon souhaite voir sa géologie exceptionnelle reconnue par l’organisation internationale (Le Figaro  7/07/2016).

Saint-Pierre-des-Minimes-Clermont►Monument en péril…Édifiée au XVIIe siècle, l’église Saint-Pierre-des-Minimes, place de Jaude à Clermont-Ferrand a atteint un stade avancé de dégradation. La Ville a lancé un appel d’offre pour sa restauration. Elle portera sur la remise en état des toitures et des parties hautes, ainsi que de la massive façade principale. Coût prévisionnel des travaux qui seront réalisé&s en 2017-2018 :  608 000 €. 

► La vente du site de l’Hôtel-Dieu à Clermont-Ferrand (25 M €) a été effective le 1er juillet 2016 avec la signature de l’acte de vente. Elle a eu lieu  dans une des salles du bâtiment, fermé depuis 5 ans , en présence du maire Olivier Bianchi et du représentant des acheteurs (Bouygues Immobilier). Ce site de près de 5 ha en plein centre ville, entre la place de Jaude et le jardin Lecocq, comprend 3 ailes du XVIIIe siècle qui seront conservées et aménagées en grande bibliothèque.

Monastere Dhagpo Kundreul Ling. (11) ► Situé à Biollet (Puy-de-Dôme), le centre bouddhiste Dhagpo Kundreul Ling est la plus importante congrégation bouddhiste d’Europe. Des visites sont organisées certains jours par le bureau des animations à Saint-Gervais-d’Auvergne. Les visiteurs peuvent ainsi découvrir le temple, riche d’une statue du Bouddha en cuivre et feuilles d’or, représentations des mandalas des divinités, ou encore de nombreuses fresques et reliques.

 EXPOSITIONS 

► Du 9 avril au 18 septembre 2016…Au Centre National du Costume de Scène, à Moulins 

telechargement-1

Barockissimo ! Les Arts Florissants en scène

◘ Pour célébrer ses 10 ans d’activités,  le Centre national du costume de scène, à Moulins, propose sur un air de musique baroque, une exposition des plus beaux costumes provenant des spectacles des Arts Florissants.

CNCS

◘ Les Arts Florissants, fondés en 1979 par le chef d’orchestre franco-américain William Christie, sont un acteur majeur de la redécouverte du répertoire baroque. L’enthousiasme suscité par la production désormais historique d’Atys de Lully, à l’Opéra-Comique en 1987, a conduit Les Arts Florissants à travailler depuis trois décennies avec les plus grands metteurs en scène  et chorégraphes .  L’exposition évoque leur incroyable inventivité, celle d’un « baroque toujours plus baroque », avec près de cent cinquante costumes de scène présentés provenant de différentes productions. Elle met également en scène des reproductions de maquettes de décors et de costumes,  des photographies et des  extraits de films, le tout en musique !

◘ En passant du tonnelet Louis XIV aux plumes des Incas ou au travesti haute couture, le visiteur pourra admirer l’art et l’originalité des costumiers tout autant que l’audace et l’esprit d’aventure des Arts Florissants.   Les nombreux spectacles évoqués dans cette exposition ont été joués sur les plus grandes scènes françaises, de l’Opéra national de Paris à l’Opéra-Comique, en passant par les Théâtres des Champs- Elysées ou du  Châtelet, sans oublier de prestigieux festivals internationaux : Aix-en- Provence, Vienne, Madrid ou New York. Ils attestent du partenariat fructueux entre ces hauts lieux prestigieux et Les Arts Florissants, et du soin mis à la conception et à la réalisation des productions, dans un esprit de création permanente, en associant tous les métiers contribuant aux arts du spectacle.

telechargement-3

◘ La marque visuelle laissée par chaque production, ses décors, ses costumes, parfois enrichie par l’apport de la vidéo, confirme cette richesse de points de vue que l’on découvrira dans l’exposition. Les Arts Florissants, Ensemble de chanteurs et d’instrumentistes voués à la musique baroque, se veulent fidèles à l’interprétation sur instruments anciens, et dans leur spécialité ils sont  l’une des formations les plus réputées au monde. William Christie, le directeur musical fondateur, a confié au ténor britannique Paul Agnew la mission de directeur musical adjoint et de chef associé. Depuis 2015, l’ensemble Arts Florissants est accueilli en résidence à la Philharmonie de Paris. Depuis Atys de Lully à l’Opéra-Comique en 1987, recréé triomphalement en mai 2011, la scène lyrique leur assure de nombreux succès aussi bien avec Rameau,Lully et Charpentier qu’avec Haendel , Purcell, ou Mozart.

telechargement-2

►Du 10 mai au 23 décembre 2016, au Musée de la Visitation, à Moulins, …

Les Fleurs de la Gloire, pour les fondateurs de l’Ordre, François de Sales et Jeanne de Chantal

◘ Le Musée  de la Visitation organise chaque année, de mai à décembre, une grande exposition temporaire dans les locaux de l’Hôtel Demoret, bâti au XIVème siècle. Par leur mise en scène renouvelée  chaque année, elles permettent au plus grand nombre de découvrir les riches collections du musée sous un angle thématique particulier.

Logo visitation

◘ En 2016, le Musée a choisi de mettre à l’honneur les fondateurs de l’ordre : Jeanne-Françoise de Chantal et François de Sales. Les objets leur ayant appartenu, exposés pour la première fois, sont de rares et précieux témoignages de leur vie au début du XVIIème siècle.  Loin des images d’Épinal et de l’iconographie sulpicienne, le  public pourra  découvrir la vraie vie de ces deux grands personnages historiques sous les règnes des rois Henri IV et Louis XIII.

◘ La famille de Sales et les visitandines, très attachées aux fondateurs de leur ordre, ont conservé de nombreux souvenirs de leur vie : vêtements, ustensiles civils et liturgiques, portraits originaux. Ces objets de la vie quotidienne au début du XVII° siècle sont des témoignages rares aujourd’hui car très peu d’objets usuels de cette époque sont encore conservés dans les collections publiques et privées. François de Sales et Jeanne-Françoise de Chantal ont été à l’origine d’un courant spirituel encore bien vivant aujourd’hui, et d’un ordre monastique qu’ils accompagnèrent physiquement en parcourant la France et la Savoie à cheval, en bateau et en carrosse. Après leur mort, chaque maison de l’ordre eut à cœur de conserver leur mémoire et de les fêter dignement lorsque l’Église les déclara bienheureux, puis saints.

COUV-V-1056-7 2.indd◘ L’exposition, dont les commissaires sont Gérard Picaud et Jean Foisselon, administrateurs des collections du Musée,  dévoile ainsi au public un très riche ensemble de créations artistiques réalisées patiemment par les visitandines pour les autels et cérémonies liturgiques. Broderies d’or et de soie, travaux de papiers roulés, peintures sur toile, sur marbre ou sur cuivre, sont réalisés en grand nombre.

◘ En parallèle de cette exposition temporaire, le Musée de la Visitation a publié en partenariat avec les éditions d’art Somogy Aux sources de la Visitation, François de Sales et Jeanne de Chantal,  une livre – catalogue  richement illustré. Cet ouvrage est le fruit d’un long travail parmi les écrits, les nombreuses biographies et ouvrages consacrés soit à saint François de Sales, soit à sainte Jeanne-Françoise de Chantal (1 vol., 208 p, 192 photographies en couleur, 35 €).

◘ Les auteurs de ce livre ont souhaité innover sur deux points : d’une part traiter de la vie de ces deux personnages en un seul livre, mettant en évidence leurs destins croisés qui donna naissance à l’ordre de la Visitation. D’autre part, montrer qu’avant d’être canonisés ils partagèrent le quotidien de chacun, immergés dans leur époque, confrontés aux mêmes joies ou aux mêmes difficultés que tous ceux qui les côtoient.

► Du 10 mai au 31 décembre 2016, au MuPop de Montluçon…

 Collection d’images ou  comment mettre la musique en images

La musique produit aussi des images… C’est cette affirmation que  le MuPop entend démontrer,  du 18 juin au 31 décembre, en présentant son exposition temporaire 2016, sur le thème  de « Collection d’images ».  Des images différentes les unes des autres, mais toutes aussi expressives : une huile sur toile mettant en scène un instrument, une partition de musique, une affiche de concert, une pochette de disque…et bien d’autres documents conservés dans les réserves du Musée et rarement montrés.

 

mupop1◘ Cette exposition est donc aussi l’occasion de faire découvrir au public les trésors cachés du Mupop : gravures des 18ème  et 19ème  siècles, photographies, cartes postales de fanfares et d’harmonies, couvertures de partitions à partir de 1900, affiches de tous répertoires musicaux, pochettes de disques jusqu’aux fameux clips vidéos des années 80-90. De quoi  ravir à la fois les yeux et les  oreilles, dans une sorte d’aventure où la musique fait office de guide.

►Musique, encore avec l’exposition « Le retour des cornemuses », au musée de la Maison du luthier, à Jenzat. Elle rappelle que, depuis 1975, l’intérêt pour les cornemuses ne cesse de progresser en France et en Europe. À voir jusqu’au 26 septembre 2016.

► À voir également… pour les amateurs d’art

telechargement-2
Samuel Cherprenet

 Une toile de grande dimension (7,30 m x 4 m) de lopéra Aïda de Verdi, qui avait été présentée lors de l’inauguration de la salle de théâtre du grand casino de Vichy le 2 juin 1901, est devenue propriété du musée de l’Opéra de Vichy. Après restauration par l’atelier Samuel Cherprenet (Huriel),  elle est exposée à la Galerie Napoléon III jusqu’au 18 décembre 2016.

► Une exposition intitulée « Henri Harpignies (1918-1916) : peindre la nature »  est visible au musée de la Loire à Cosne-sur-Loire, du 4 juin au 26  novembre 2016.

Coup d’œil chez nos voisins…

 

musee-mandet-0Le musée Mandet, à Riom, qui fête ses 150 ans, est spécialisé depuis 30 ans dans les arts décoratifs. Il est le seul musée français à collectionner l’orfèvrerie contemporaine et consacre régulièrement une exposition à un designer ou à une thématique. Cette année l’exposition qui  s’intitule Japon ! présente une sélection de 90 œuvres qui montrent la richesse et les évolution du design japonais durant ces 50 dernières années. Signalons au passage que Marie-José Linou, directrice, du musée Mandet et du musée régional Auvergne, est depuis le 29 juin chevalier de l’ordre du Mérite.

telechargement-4► Au Musée du Septennat : 6 rue du château – 58120 Château-ChinonA l’occasion des 30 ans du Musée du Septennat de Château-Chinon et dans le cadre du Centenaire de la naissance de François Mitterrand, le musée présente une exposition intitulée François Mitterrand, Le parcours d’un homme en Morvan. Elle est visible du 26 juillet au 31 décembre 2016.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s