LIEU DE MÉMOIRE: LA MAISON ÉCOLE DU GRAND MEAULNES, À ÉPINEUIL, LANCE UN APPEL À L’AIDE

MISE À JOUR: 28 DÉCEMBRE 2017                                  

 Jean-Paul PERRIN

519_001_ref-t-15-2111-epineuil-le-fleuriel-ecole-alain-fournier

• L’association qui assure la gestion et l’animation de la Maison École du Grand Meaulnes, à Épineuil-le-Fleuriel (Cher) vient de lancer  un cri d’alarme. Faute d’équilibrer ses comptes, qui affichent un déficit de 8 000 €,  le site pourrait ne pas rouvrir au printemps prochain : “Malgré l’avenir incertain, l’équipe qui m’entoure ne souhaite pas baisser les bras” a toutefois assuré David Depardieu, président de l’association, sans pour autant cacher la gravité de la situation : “En l’état actuel des choses, on envisage de ne pas rouvrir au 1er avril. Financièrement, à force de taper dans les réserves, avec des subventions qui diminuent, on est au pied du mur”.

Z puits

 • Depuis 1994, trois ans après le fermeture de l’école, l’association organise la gestion et l’animation des lieux  qui témoignent fidèlement de ce que pouvait être une école sous la IIIè République, avec mairie, salles de classes et logement de l’instituteur attenant. D’avril à novembre, des visites sont proposées, dont certaines   se font aux  chandelles, ainsi que des randonnées et des expositions. En 2016, la Maison-école a enregistré  2 600 entrées payantes, certains  visiteurs étant parfois  venus de très loin. Pour rendre ces visites plus attrayantes, en misant sur l’interactivité, l’association a investi dans l’achat de 10 tablettes numériques. Des projets sont à l’étude comme la création de vitrines holographiques.  Agathe Corre-Rivière, petite-nièce d’Alain Fournier a apporté son soutien à l’association, via le site des Amis de Jacques Rivière et d’Alain-Fournier.

• VERS UN FINANCEMENT PARTICIPATIF

Z F• Pour que ce patrimoine puisse continuer à vivre, l’association a choisi de recourir au financement participatif en ouvrant jusqu’au 31 mars 2018 une cagnotte   sur leetchi.com : “C’est un moyen d’alerter et d’appeler à l’aide, pour continuer à faire vivre cette maison d’écrivain, où Alain-Fournier a passé son enfance et qui l’a inspiré pour l’écriture du Grand Meaulnes. Une maison des illustres, classée monument historique, lieu mythique du patrimoine littéraire français et site essentiel à la vie de notre village. ”L’objectif est de collecter  auprès des donateurs les 8 000 € nécessaires pour éponger le déficit et redémarrer les activités. Le 28 décembre, à 93 jours de l’échéance finale, le site participatif avait ainsi enregistré  39 dons pour un montant total de 1 820 €.

• D’autres réflexions et actions sont en cours, pour tenter de boucler le budget annuel de 62.000 € indispensables à son  fonctionnement et au maintien des deux postes en CDI à temps partiel, l’an prochain. La Maison École a pu bénéficier, sous diverses formes, du soutien financier du département du Cher, de la région Centre-Val-de-Loire et de la communauté de communes Berry Grand sud. S’y ajoutaient la participation en nature de la commune d’Épineuil-le-Fleuriel, les entrées pour les visites et manifestations, ainsi que  les ventes à la boutique, les adhésions et dons à l’association,  abondés par   13 000 € d’autofinancement. En 2018, les 6 000 € annuels versés par la région devraient passer à la trappe, tout comme la réserve parlementaire du député, elle aussi supprimée au plan national. Quant au conseil départemental, tout en poursuivant son aide, il devrait se montrer moins généreux, soit autant de revenus en moins.

◘ Sur les pas d’un écrivain: Alain-Fournier, auteur du « Grand Meaulnes »  (France 5)(commentaire lu par Patrick Poivre-d’Arvor):

Présentation de l’émission: • C’est en 1891, à l’âge de cinq ans que le jeune Henri Alban Fournier, s’installe dans l’école d’Epineuil-le-Fleuriel, un village situé aux confins du Cher et de l’Allier. Toute son enfance s’y déroule et sa scolarité se fait dans la classe de son père. Bien des années plus tard, en 1913, devenu Alain-Fournier, il situera dans cette maison-école le point de départ de son célèbre et unique roman, « Le grand Meaulnes »…

img065
© La Semaine de l’Allier (28 décembre 2017)

•À PROPOS D’ANDRÉE ET HENRI LULLIER

UN COUPLE DE PASSIONNÉS

img058
Les Cahiers bourbonnais (n°210)

• Pendant quatre décennies, c’est un couple d’instituteurs passionnés par Alain-Fournier et par son oeuvre, qui ont fait revivre les lieux. Arrivés à Épineuil-le-Fleuriel en 1962, Andrée et Henri Lullier se sont dévoués corps et âme, d’abord pour faire visiter l’école où le père de l’écrivain avait été instituteur au début du XXè siècle. Une école, un village et ses environs auxquels Alain-Fournier fait amplement référence dans son roman. Avec l’appui d’Isabelle Rivière (1889-1971), la sœur d’Alain-Fournier, puis  de son fils, Alain Rivière (1920-2010), qu’ils avaient accueillis pour la première fois en 1964 à Épineuil-le-Fleuriel, ils se sont totalement immergés dans le roman, consacrant de longues heures de recherches  pour identifier  chacun des lieux et des personnages mentionnés: la ferme de la Belle Étoile, les bras du Cher ou le château de Cornançay n’ont plus eu de secret pour le couple.

• En 1967, ils avaient ouvert l’école à  l‘équipe du film inspiré du roman, sous la direction du réalisateur Jean-Gabriel Albicocco. Plusieurs scènes avaient été tournées sur place. Au générique, figuraient notamment Brigitte Fossey, dans le rôle d’Yvonne de Galais,   Jean Blaise (Augustin Meaulnes), Alain Libolt (François Seurel), Alain Noury (Frantz de Galais) , Juliette Villard…

Z
Alain Calmat (député du Cher), Henri Lullier, François Mitterrand et René Chambareau  lors de la visite officielle de  1986

• En 1971, Andrée et Henri Lullier  avaient été aussi à l’origine du sauvetage de l’école qu’il avait été prévu de restructurer totalement, au risque de lui faire perdre son âme. Il avait fallu pour cela une intervention directe auprès du président de la république, Georges Pompidou. Féru de modernisme, l’agrégé de lettres n’en était pas moins  un fin connaisseur de la littérature et de la poésie, et il avait été sensible aux arguments développés en faveur de l’école.  Désaffectée depuis 1991, l’école du Grand Meaulnes a été promue Musée en 1994. Dans les toutes premières années, elles avait enregistré jusqu’à  8 000 entrées, avant de tomber à 2 000, au cours des dernières années.

Z mansarde
La célèbre chambre mansardée, avec sa lucarne…

• Au fil du temps, des milliers de visiteurs, anonymes ou célèbres, venus de toute la France et du monde entier,  s’y sont succédé, guidés pendant longtemps par le couple  Lullier. François Mitterrand lui-même y est venu à deux reprises en visite privée, la première fois en janvier 1981, quatre mois avant son élection à la présidence de la république, et une deuxième fois en 1984. En octobre 1986, il y est revenu une troisième fois, mais  dans le cadre d’une visite officielle. L’âge venant, Henri Lullier, avait dû passer le relais à son épouse Andrée, qui a assumé cette lourde charge jusqu’en 2008. Henri Lullier est décédé le 19 octobre 2009, à l’âge de 78 ans.

c_142

• Dans son dernier numéro (n°142 – hiver 2017), la revue la Bouinotte a consacré sa couverture et un article à Andrée Lullier, en évoquant “ son école du Grand Meaulnes”

• POUR PARTICIPER

AU SAUVETAGE DE LA MAISON ÉCOLE

Z meaulne 1

► ACCÉDER  À LA CAGNOTTE SUR LE SITE LEETCHI.COM

• Présentation du projet par l’association Maison-École d’Épineuil

Z meaulne 2

Sans titre

▲  Un site à consulter pour redécouvrir Alain Fournier et son œuvre

724_001_cpsm-18-epineuil-le-fleuriel-cher-vue-aerienne-en-avion-au-dessus-de-lapie
Épineuil-le-Fleuriel et la campagne environnante
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s